Troisième trimestre 2017 : Les taux du crédit immobilier ne remontent plus !

Le constat de ce troisième trimestre 2017 est flagrant : les taux du crédit immobilier se stabilisent à un niveau raisonnable pour l’investissement. Si certains prédisent une poursuite de la hausse, d’autres incitent les emprunteurs à renégocier leur contrat. Découvrons les raisons qui stabilisent ces taux et essayons d’analyser la situation pour prendre les bonnes décisions.

Les taux bas de l’immobilier français maintenus au 3ème trimestre 2017

Pour l’année 2017, une hausse du taux de crédits immobiliers de 0.30% en moyenne a été enregistrée en France, tous profils et toutes durées confondus. A titre de comparaison, en janvier 2016, le taux médian était à 2.10% contre 2.40% en janvier 2017. Cette hausse est significative puisqu’elle est la plus importante enregistrée depuis le troisième trimestre 2013. Toutefois, elle impacte peu le marché du crédit immobilier puisque les taux restent très bas par rapport aux années précédentes.

Le 3ème trimestre se termine sur une note plutôt favorable pour les investisseurs puisque le taux d’emprunt reste particulièrement compétitif. La remontée des taux existe bien mais elle est si lente qu’elle semble déjà s’essouffler. Le taux moyen d’un crédit immobilier d’une durée de 7 ans en octobre 2017 est de 1.10% contre 2.75% pour un crédit sur 30 ans.

A qui ces taux stables profitent-ils le plus ?

Toutes les conditions sont donc réunies pour investir intelligemment malgré tout. Ces éclaircissements devraient suffire à dissoudre le doute et la crainte de certains investisseurs à s’engager dans un nouveau crédit pour financer l’achat d’un bien immobilier.

Si la stagnation des taux se confirme au 4ème trimestre, alors les démarches de renégociation d’anciens contrats de prêt peuvent être envisagées à condition de respecter certains critères comme la durée restante du contrat, la somme restant due ou encore l’écart entre le taux réel et le taux actuel.

Investir avant 2018 !

Depuis cet été effectivement, le contexte change. La croissance économique se confirme même si le taux d’inflation reste bloqué en dessous de la barre des 2%. Il est donc impossible de nier l’évidence sur une hausse probable des taux de crédit. D’ailleurs, les observateurs ne manquent pas de noter qu’une hausse du taux de crédit se profile mais qu’il est encore impossible d’en avancer la date.

La Banque de France vient en effet de publier au Journal Officiel, les seuils d’usure applicables aux crédits immobiliers pour le dernier trimestre 2017. Si les durées courtes bénéficient d’une baisse, une remontée assez nette peut s’observer sur les prêts de 20 ans et plus. Les taux d’intérêt hors assurance et frais de dossier varient de 1.49% à 1.92% chez les établissements de crédit français.

En tant qu’investisseur, il est donc indispensable de se préparer à l’éventualité que le prêt deviendra plus cher en 2018 et de prendre les décisions qui s’imposent notamment sur les projets d’investissement à venir. Les choses devraient changer l’année prochaine notamment si la Banque de France modifie sa politique de distribution abondante de liquidités à bas coût.

Alex Ferreira – On investit ensemble!

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partager sur facebook
PARTAGER SUR FACEBOOK
Partager sur twitter
PARTAGER SUR TWITTER
Partager sur linkedin
PARTAGER SUR LINKEDIN
Partager sur pinterest
PARTAGER SUR PINTEREST
Alex Ferreira

Alex Ferreira

Alex Ferreira est un entrepreneur et investisseur à succès d'origine Portugaise vivant en France. Il a bâti son empire immobilier et entrepreneurial en partant de zéro. Il vous partage tout ce qu'il a appris au fil des années sur ce blog en ayant à cœur de vous aider à devenir, vous aussi, libre financièrement.

Laissez un commentaire

En cours...