Location AirBnB: Cacophonie sur le nombre de jours autorisés

Dorénavant, le dispositif de location créé par AirBnB risque de voir se réduire le nombre de ses nuitées pouvant être louées par ville. En effet, le nombre de jours autorisés en location de la société peut réduire de 90 nuitées, voire même de 60 nuitées par an.

Réduction généralisée de nuitées en location

La loi qui permet de louer en toute légalité sa résidence principale est en train de changer. En effet, concernant particulièrement la ville de Paris, la mairie souhaiterait réduire le nombre de nuitées pouvant être louées entre particuliers. Voilà pourquoi elle a proposé au gouvernement de laisser les municipalités fixer eux-mêmes le nombre de jours autorisés pour les locations de meublées touristiques comme ce que propose AirBnB. Si la mesure est adoptée, elle agrandit la diversité des législations qui régissent ce point, non pas seulement en France mais en Europe et à travers le monde.

D’ailleurs, pour la société AirBnB, la ville de Paris représente l’un des premiers marchés du monde avec 65.000 logements revendiqués jusqu’à présent. Face à ce souhait de la mairie de Paris, le directeur général d’Airbnb France et Belgique a tenu à dénoncer «l’acharnement» de la mairie de Paris. Il a ajouté que «c’est très très Français ça de vouloir sur réglementer, de «surrégir» quelque chose qui marche bien». Et c’est au cours d’un entretien accordé au magazine Challenges que ce dernier s’est exprimé.

Selon la loi, pour qu’un endroit garde son statut de résidence principale, il faut y résider au moins 8 mois par année. Ainsi, les nuitées pouvant être louées à des touristes ne peuvent pas dépasser 120 jours par an par résidence. Néanmoins, avec le même locataire, il ne faut pas dépasser les 90 jours d’affilée afin de rester dans le domaine de la location immobilière saisonnière. Et comme la plupart des grandes villes touristiques qui enregistre le plus de visites chaque année, Paris cherche à régulariser ce genre de locations qui sont souvent illégales et ainsi, font du tort au secteur hôtelier. Toujours selon la mairie de Paris, ce type de location favorise la spéculation immobilière. En effet, la location entre particuliers vide certains quartiers de leurs habitants légitimes et provoque ainsi de nombreux désagréments pour les autres.

Par ailleurs, à partir de décembre prochain, pour toute personne désirant louer sa résidence sur une plate-forme numérique, il est obligatoire d’avoir un numéro d’enregistrement. A noter que sur toutes plates-formes confondues, actuellement, à Paris, on ne compte pas moins de 100 000 annonces proposant ce type de location.

Les décisions prises travers le monde

Un peu plus sévère que Paris, Berlin a officiellement fait interdire ce genre de location en l’absence du propriétaire sus peine d’une amende de 100 000 euros. Aussi, il n’est possible pour les propriétaires qui pensent utiliser ce type de location de ne louer qu’une seule pièce de leur résidence. Concernant la ville de New York, la location en l’absence du propriétaire est également interdite. Cependant, la réglementation est plus souple pour des locations qui dépassent plus d’un mois. C’est-à-dire, une location minimum de 30 jours. Concernant Amsterdam et San Francisco, ce genre de location proposé par AirBnB n’est autorisé que pour 60 jours au maximum. 90 jours maximum pour la capitale anglaise.

Barcelone, quant à elle, a opté pour une option de moins de 31 jours d’affilée. De plus, les plateformes de location auront de fortes amendes si elles continuent de publier des annonces jugées illégales. Les propriétaires qui tenteront de contourner la loi seront pourchassés et poursuivis en justice. Affaire à suivre !

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partager sur facebook
PARTAGER SUR FACEBOOK
Partager sur twitter
PARTAGER SUR TWITTER
Partager sur linkedin
PARTAGER SUR LINKEDIN
Partager sur pinterest
PARTAGER SUR PINTEREST
Alex Ferreira

Alex Ferreira

Alex Ferreira est un entrepreneur et investisseur à succès d'origine Portugaise vivant en France. Il a bâti son empire immobilier et entrepreneurial en partant de zéro. Il vous partage tout ce qu'il a appris au fil des années sur ce blog en ayant à cœur de vous aider à devenir, vous aussi, libre financièrement.

Laissez un commentaire

En cours...