lFl le nouvel impôt sur la fortune

Bien qu’un impôt sur l’immobilier ait déjà été établi il y a quelques années, il va être remplacé par l’IFI ou impôt sur la fortune immobilière. Si la plupart des Français se sont accommodés du ISF ou impôt de solidarité dur la fortune, à partir de 2018, ISI sera officiellement sur la ligne de la taxation avec des calculs renouvelés et une nouvelle manière de réorganiser les biens en les incorporant dans l’impôt sur la fortune.

IFI c’est quoi ?

Avec une telle décision, l’IFI occupe une place nettement différente de celle de l’ISF. L’impôt sur la fortune immobilière est assimilable à l’impôt précédent mais en changeant quelques détails sur son mode de fonctionnement. Ainsi l’IFI est un impôt qui fait sortir l’épargne, les placements financiers et toutes valeurs mobilières pour ne garder que les valeurs immobilières. Avec de tels changements au premier abord, le nouvel impôt agit de façon différente par rapport à l’ISF. Mais ce n’est pas pour autant que les calculs adoptent de nouvelles méthodes. Les modalités de calculs resteront les mêmes.

Barème adopté par le nouvel impôt

Il sera semblable à celui de l’ISF. On y remarquera 6 tranches au total répartissant des valeurs nettes taxables avec des taux applicables pour chaque valeur. Les taux ne dépassent pas les 1.5%. Pour une valeur nette taxable jusqu’à 800 000 euros, le taux applicable est nul. De 0.8 à 1.3 millions inclus, le taux monte à 0.50%. Entre 1.3 et 2.57, il monte à 0.70. Pour 2.57 à 5 millions, le taux s’élève à 1%. De 5 à 10 millions d’euros, on notera un taux de 1.25% et avec une valeur dépassant les 10 millions, le taux est fixé à 1.50%.

Les biens compris dans le nouvel impôt

Bien que l’IFI ne soit en vigueur que l’année prochaine, il faut dès maintenant connaitre tous les biens compris. Tous les biens immobiliers seront concernés par ce nouvel impôt en y englobant les parts de SCPI, SCI, OPCI et toutes les actions foncières. La détention indirecte de biens immobiliers peut être aussi mise dans le lot mais en fonction de la valeur de l’actif de la société qui détient les biens et qui en est le propriétaire légal. Sont comprises également les réductions partielles que les forêts et bois bénéficient. Dans le cadre de l’Isf, les terres agricoles, les groupements forestiers et les groupements fonciers agricoles sont aussi compris dans le lot.

Et pour les prochaines années à venir?

Tous les biens immobiliers détenus en directs sont donc détenu dans le nouvel impôt. Ne sont pas exempts également les parts de société civile immobilière, les organismes de placement collectif immobilier et les sociétés civiles de placement immobilier. Les biens ne se font pas taxer en fonction de leur grandeur, de la zone dans laquelle ils sont implantés mais en fonction de leur valeur assujettie. Les détenteurs de biens immobiliers ne seront donc plus contraints à déclarer d’autres biens que l’immobilier au fisc. Ce qui réduit considérablement l’impôt payé par les gros patrimoines sur les prochaines années à venir.

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partager sur facebook
PARTAGER SUR FACEBOOK
Partager sur twitter
PARTAGER SUR TWITTER
Partager sur linkedin
PARTAGER SUR LINKEDIN
Partager sur pinterest
PARTAGER SUR PINTEREST
Alex Ferreira

Alex Ferreira

Alex Ferreira est un entrepreneur et investisseur à succès d'origine Portugaise vivant en France. Il a bâti son empire immobilier et entrepreneurial en partant de zéro. Il vous partage tout ce qu'il a appris au fil des années sur ce blog en ayant à cœur de vous aider à devenir, vous aussi, libre financièrement.

Laissez un commentaire

En cours...