Faut-il craindre un krach immobilier ?

Le sujet fâche et fait jaser la France entière et plus particulièrement tous les acteurs directs de l’immobilier français y compris l’Etat. Les prix de l’immobilier vont-ils vraiment baisser de manière significative en 2018 ? Telle est la question qui pointe sur toutes les lèvres. A quoi faut-il s’attendre, quelles mesures prendre en tant qu investisseurs et comment expliquer un krach ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir dans cet article.

Les raisons qui pourraient mener à un krach immobilier ?

Le phénomène ne date pas d’hier et les observateurs le savent bien : les prix de l’immobilier n’ont pas connu de baisse vraiment significative depuis le début des années 1990. Cela fait plusieurs décennies que les prix ne cessent de monter, atteignant parfois des sommets vertigineux dans les grandes métropoles et la capitale (des hausses de 200% entre 2012 et 2016). Quand la bulle spéculative s’emballe, il y a de fortes chances qu’elle éclate en 2018 car il y a toujours un moment où elle va laissé place à la crise immobilière voire une crise économique.
En outre, le contexte économique, politique et social pourrait bien accélérer le processus. La future loi sur le logement et les nouvelles mesures fiscales approuvées pour 2018 pourraient bien changer la donne.

Faut-il donc investir en 2018 ?

L’immobilier est le premier placement préféré des français. Nombreux sont ceux qui estiment qu’un bien immobil26ier est un excellent moyen d’assurer sa retraite. La baisse des taux de ces dernières années favorise l’achat immobilier. Le taux de rendement dans l’immobilier locatif n’est pas mieux lotis puisqu’il est très instable et dépend beaucoup du rapport loyers/prix d’achat. Même si de nombreux éléments indiquent que le krach immobilier est en marché, cela ne suffit pas pour arrêter la machine.

Investir pour louer reste une bonne idée à condition de bien négocier son projet. Le krach s’accompagne souvent d’une gèle des loyers pour protéger les ménages. Il peut donc être difficile d’avoir une rentabilité positive sur un délai plus ou moins long. De nombreux investisseurs vont attendre et profiter du krach (s’il a bien lieu) pour investir.

Ne songez pas à acheter pour revendre car pendant une crise immobilière, vous pourriez ne pas faire de plus-values du tout voire même vendre à perte. Vous risquez en effet de revendre votre bien à un prix inférieur en raison de la baisse des prix générale.

Si vous achetez pour votre propre usage d’habitation, pensez à bien choisir votre emplacement. L’idéal serait d’investir pendant l’éclatement de la bulle spéculative afin de bénéficier de prix bas mais peut-on réellement s’assurer qu’elle sera au rendez-vous.

En réalité, la vraie question n’est pas de savoir si elle va éclater (puisque cela arrivera forcément) mais de savoir quand exactement, cela va avoir lieu. La situation actuelle nous incite à faire preuve de prudence pour les investissements immobiliers 2018.

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partager sur facebook
PARTAGER SUR FACEBOOK
Partager sur twitter
PARTAGER SUR TWITTER
Partager sur linkedin
PARTAGER SUR LINKEDIN
Partager sur pinterest
PARTAGER SUR PINTEREST
Alex Ferreira

Alex Ferreira

Alex Ferreira est un entrepreneur et investisseur à succès d'origine Portugaise vivant en France. Il a bâti son empire immobilier et entrepreneurial en partant de zéro. Il vous partage tout ce qu'il a appris au fil des années sur ce blog en ayant à cœur de vous aider à devenir, vous aussi, libre financièrement.

Laissez un commentaire

En cours...