2017, un immobilier hyperactif

L’année 2016 a été une année exceptionnelle dans le secteur immobilier français. Mais l’année 2017 est sans conteste l’année des records. Des signes particuliers ont démontré depuis le mois de janvier, une hyperactivité dans le secteur immobilier. Les prix sont en hausse notamment dans les grandes agglomérations mais cela ne semble pas vouloir décourager les acheteurs.

Comment investir intelligemment dans un contexte immobilier hyperactif ?

Les spécialistes ont crain, un effet bulle très révélateur suite à l’inflation des prix au m² constatés dans l’ancien et spécialement dans la plupart des grandes villes françaises. La ville de Bordeaux arrive en tête avec une hausse enregistrée de plus de 15.5%. A Paris, le prix du m² est déjà à 8450 euros soit une augmentation de 5.5% en un an.

L’hyperactivité immobilière se concentre donc dans les sphères urbaines à forte croissance économique et démographique. Les villes qui n’ont pas grand-chose à offrir à leur population et qui manquent de dynamisme, se vident. C’est le cas notamment de Clermont-Ferrand avec une chute du prix au m² de 9.4%, Rouen ou encore Metz.

Beaucoup le considère comme le secteur immobilier comme un secteur d’investissement dynamique et stable. Malgré une hausse en début d’année, les taux d’emprunts restent parfaitement raisonnables à 1.56%, offrant aux ménages, des conditions d’emprunt favorables. Ce taux pourrait bien se stabiliser avant la fin du second semestre 2017.

L’accès à la propriété reste une problématique constante pour chaque ménage français. Voilà pourquoi, les ménages ont besoin de l’aide, du soutien et de l’accompagnement personnalisé pour réussir un projet immobilier, pour apprendre à exploiter tous les dispositifs proposés par le gouvernement et les institutions afin de faire un investissement immobilier malin.

Pourquoi les ventes immobilières 2017 s’emballent ?

Malgré la hausse des prix et du taux d’emprunt, plus de 900 000 ventes immobilières ont été conclues entre le second semestre 2016 et le premier semestre 2017, soit 30 000 de plus que l’année précédente. Un chiffre éloquent qui a surpris autant les acteurs du secteur que les notaires de France. Un secteur immobilier hyperactif qui s’explique notamment par l’engouement des français pour la pierre. On constate en effet, une hausse du nombre d’acheteurs de 30% par rapport à l’année dernière tandis que les biens en vente diminuent.

Cette hausse du nombre d’acheteurs s’explique notamment par la mise en place d’un certain nombre de dispositif de mesures fiscales censées inciter les ménages à investir intelligemment dans le neuf. Ces dispositifs de défiscalisation (Malraux, Pinel ou Cosse) ont pour objectif d’encourager la construction d’immobiliers neufs notamment dans les zones dites « tendues » où l’offre de logement est inférieur à la demande.

Les observateurs parlent pourtant d’un déséquilibre qui se renforce entre l’offre et la demande en 2017. Le décalage serait encore plus flagrant dans la capitale parisienne. Paradoxalement, dans les contextes plus favorables où l’offre de logement est suffisante, les transactions immobilières sont plus dynamiques et plus rapides.

Alex Ferreira – On investit ensemble!

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partager sur facebook
PARTAGER SUR FACEBOOK
Partager sur twitter
PARTAGER SUR TWITTER
Partager sur linkedin
PARTAGER SUR LINKEDIN
Partager sur pinterest
PARTAGER SUR PINTEREST
Alex Ferreira

Alex Ferreira

Alex Ferreira est un entrepreneur et investisseur à succès d'origine Portugaise vivant en France. Il a bâti son empire immobilier et entrepreneurial en partant de zéro. Il vous partage tout ce qu'il a appris au fil des années sur ce blog en ayant à cœur de vous aider à devenir, vous aussi, libre financièrement.

Laissez un commentaire

En cours...