2017 en Ile-de-France : des volumes de transaction records

Avec une demande de plus en plus forte et malgré des prix en hausse, les notaires sont confiants sur l’évolution du marché de l’immobilier en Ile-de-France pour cette année. En effet le marché de l’immobilier ancien se porte très bien. Tout cela grâce au désir de nombreux ménages de devenir propriétaire, au manque de placements alternatifs sécurisants combiné aux incertitudes sur le contexte international. Tant au Royaume-Uni qu’aux États-Unis, l’immobilier promet encore de beaux volumes de transaction. Selon les notaires, cette progression devrait se poursuivre.

Le marché de l’immobilier ancien établi un record historique

L’année dernière, la palme du record de ventes revient au marché de l’immobilier ancien. En effet, selon les chiffres publiés par les notaires de France en avril dernier, avec pas moins de 848 000 transactions enregistrées. C’est un record historique, puisque le précédent haut point était détenu par l’année 2006 avec 837 000 ventes. On enregistre donc une hausse de 5,6 % par rapport à 2015 qui a comptabilisé 803 000 transactions. Selon les experts, ce dynamisme est dû aux taux de prêts immobiliers très bas, du dispositif Pinel ainsi qu’au PTZ ou Prêt à Taux Zéro qui connaît de plus en plus de succès.

En Ile-de-France plus particulièrement, 116.960 ventes d’appartements anciens ont été enregistrés l’an dernier, soit 8 % de plus qu’en 2015. Ce chiffre équivaut à 11 % de plus que la moyenne sur ces dix dernières années et n’est pas loin du record historique de 2005. Cependant, ce dynamisme est aussi à l’origine de la hausse des prix de l’immobilier dans ce secteur. Une augmentation qui, selon les indicateurs avancés, s’est étendue à la périphérie et qui devrait se poursuivre au printemps 2017.

Le privilège des grandes maisons

Selon les notaires d’Ile-de-France, les Franciliens ont cette fois « privilégié les grandes maisons de 5 pièces et surtout 6 pièces et plus », pour une surface médiane de 103 m² contre 101 m² au cours de l’année 2015. Concernant le prix, la hausse des prix est plus modérée pour les maisons avec + 2,4 % sur un an. Et cela, malgré une activité florissante qui frôle le record de l’année 1999 avec 53 380 transactions de vente, rien qu’au premier trimestre 2017. Les ventes de maisons ont plus touchées la région-capitale qui enregistre une hausse de 9 %, soit + 17 % comparé à la moyenne des dix dernières années. Cependant, plus on s’éloigne de la capitale, moins la hausse est forte.

Des activités exceptionnelles et remarquables

Les ventes d’appartements anciens en grande couronne, c’est-à-dire en Seine-et-Marne, dans les Yvelines, en Essonne ou encore en Val d’Oise, a également enregistré un dynamisme hors du commun avec plus de 8 000 ventes au premier trimestre de cette année. Ce qui représente + 35 % par rapport au premier trimestre de l’année dernière. Pour les maisons anciennes, sur la même période, les volumes des ventes ont aussi connu une hausse remarquable de 31 %.

En Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne, encore appelés petite couronne, le premier trimestre 2017 présente également des records concernant les ventes d’appartements anciens, avec plus de 12 000 ventes, soit une hausse + 28 % sur un an. Cette évolution a aussi été remarquée pour les ventes de maisons qui enregistrent un bond de 28% sur la même période, avec pas moins de 3 500 transactions au premier trimestre 2017.

Alex Ferreira – On investit ensemble!

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partager sur facebook
PARTAGER SUR FACEBOOK
Partager sur twitter
PARTAGER SUR TWITTER
Partager sur linkedin
PARTAGER SUR LINKEDIN
Partager sur pinterest
PARTAGER SUR PINTEREST
Alex Ferreira

Alex Ferreira

Alex Ferreira est un entrepreneur et investisseur à succès d'origine Portugaise vivant en France. Il a bâti son empire immobilier et entrepreneurial en partant de zéro. Il vous partage tout ce qu'il a appris au fil des années sur ce blog en ayant à cœur de vous aider à devenir, vous aussi, libre financièrement.

Laissez un commentaire

En cours...